Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

Surveillance de la qualité de l'air

Le bilan annuel

Durant la 2e quinzaine de mars 2017, ATMO Auvergne-Rhône-Alpes* a présenté à la presse locale et régionale un premier bilan de la qualité de l'air pour l'année 2016.

L'occasion de dresser un diagnostic de l'année écoulée et de confirmer certaines tendances sur les 10 dernières années ; les moyennes annuelles des principaux polluants ont diminué depuis 2007 (sauf pour l’ozone), mais certaines données chiffrées restent encore préoccupantes (les particules PM10, le dioxyde d’azote NO₂, l’ozone O₃, le Benzo(a)Pyrène BaP, pour ces polluants, les valeurs règlementaires sont dépassées) d’autant que la Région Auvergne-Rhône-Alpes est constituée de territoires très divers, donc une moyenne ne signifie pas grand-chose pour les populations impactées par des concentrations dangereuses.

La presse s’est d’ailleurs fait l’écho des épisodes de pollution aux PM10 durant le mois de décembre 2016 et durant la 2e quinzaine de janvier 2017, notamment pour les grandes agglomérations –Lyon, Grenoble- mais également la Vallée de l’Arve et les Zones urbaines des Pays de Savoie (21 épisodes): particules issues de la combustion (chauffage au bois, trafic routier avec des véhicules plus ou moins polluants, industries) sont restées bloquées sur les bassins émetteurs, les conditions climatiques anticycloniques (pas de précipitations durant tout le mois de décembre)n’ayant pas permis leur dispersion.

Lors de ces épisodes de pollution hivernaux ont été mis en place pour la première fois sur le territoire régional des mesures de restrictions de circulation pour les véhicules à Lyon et Grenoble (circulation alternée et différenciée), mais également pour les poids lourds dans la vallée de l’Arve avec des effets mesurables sur la baisse des émissions. A noter qu’à partir de janvier 2017, Vallée de l’Arve et zone urbaine des pays de Savoie feront partie des Zones à Risque (ZAR : ensemble des secteurs hors agglomération de plus de 250 000 habitants, présentant un risque spécifique et relativement homogène pour la qualité de l’air).

Mais si la communication est importante lors de ces épisodes de pollution hivernaux dont on nous présente les conséquences sur la santé (irritations oculaires ou des voies respiratoires, crises d’asthme, exacerbation de troubles cardio-vasculaires et respiratoires …) et pour lesquels des recommandations sanitaires sont diffusées (limiter les activités physiques et sportives intenses, limiter les déplacements sur les grands axes routiers…) ainsi que des conseils comportementaux (covoiturer, utiliser les transports en commun, isoler son logement, utiliser un combustible bois de bonne qualité…), elle est très faible lorsqu’il s’agit des effets à long terme de la pollution atmosphérique; et pourtant, selon l’Agence Régionale de Santé, « en terme de santé publique, l'impact sanitaire lié à l'exposition chronique de tous les jours est plus important que l'impact sanitaire lié aux seuls épisodes de pollution ». Rappelons que chaque année en France, 45 000 décès sont attribuables aux particules fines.

DE NOUVEAUX OUTILS A DESTINATION DES PARTICULIERS

a) Afin de donner une information fiable, de qualité et avec un aspect pratique, Atmo AuRA a conçu une application à utiliser avec son smartphone afin de connaître la qualité de l’air dans les lieux fréquentés, ou pour aider au choix du meilleur itinéraire ; cette application est disponible sur l’App store dès maintenant, et en décembre pour Androïd. www.airtogo.fr

b) une expérimentation de participation citoyenne à l’observatoire a eu lieu à Grenoble d’octobre 2016 à mars 2017 : il s’agissait de vérifier si la mesure par soi-même induit un changement de comportement ; résultats cet été.

* Les observatoires de surveillance de la qualité de l’air d’Auvergne (ATMO Auvergne) et de Rhône-Alpes (Air Rhône-Alpes) ont fusionné le 1er juillet 2016 suite à la réforme des régions introduite par la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (loi NOTRe).

Pour aller plus loin :

www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/air-exterieur-et-pollution-atmospherique

Crédit photo : Hugo Poette

   Suivre sur Facebook