Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

slogan-bas

Aiguebelette, la 13e Réserve

aiguebelette2Lac d'Aiguebelette, 13e Réserve Naturelle de la Région Rhône-Alpes, une chance pour ce site remarquable ?

La 13e Réserve Naturelle Régionale (RNR) de Rhône-Alpes a été créée officiellement le 6 mars 2015 suite à la délibération du Conseil  Régional réuni en assemblée plénière ; ce classement en RNR permet à ce pôle de biodiversité caractéristique de Savoie (et de Rhône-Alpes) de bénéficier d’aides de la Région.

 


Le lac d’Aiguebelette bénéficiait jusque là de plusieurs dispositifs de protection et d’usage parmi lesquels on peut rappeler :

  • un arrêté ministériel portant inscription du lac et de ses îles à l’inventaire des sites le 07/12/1935 !
  • un arrêté préfectoral portant réglementation de la navigation sur le lac le 27/03/1987,
  • un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (APPB), dont l’objectif est de prévenir, par des mesures règlementaires spécifiques, la disparition d’espèces protégées listées, le 16/05/2001,
  • un classement, par arrêté ministériel du 06/04/2006 dans le réseau Natura 2000, pour le site « Marais et lac d’Aiguebelette, et Côtes de Nances »,
  • un règlement des usages du Lac d’Aiguebelette de la CCLA le 17/07/2007.

 

Ce classement permet :

  • de protéger les espèces et les milieux naturels (le lac d’Aiguebelette en revendique une centaine) et ainsi on peut espérer maintenir ce réservoir de biodiversité remarquable, voire restaurer les roselières permettant la reproduction de nombreuses espèces ;
  • de maîtriser l’urbanisme des bords du lac et conserver ainsi l’attrait paysager et touristique du 3e lac naturel de France;
  • une prise en compte des activités existantes (activités de loisirs, telles la baignade, la pêche, la plongée, l’aviron, les sports de nature… mais également les activités touristiques et économiques) ;
  • un label de qualité valorisant ;
  • un lieu privilégié pour la pédagogie de la Nature ;
  • un territoire d’innovation pour la recherche ;
  • un engagement de la Région pour dix ans.

On peut regretter que ce classement arrive après les constructions des aménagements et bâtiment réalisés pour les championnats du monde d’aviron 2015, installations réalisées illégalement (puisque invalidées par le Tribunal Administratif de Grenoble) alors que le projet de règlement de la RNR admet des installations démontables pour les compétitions d’aviron !

Ce classement permet également de lutter contre l’appétit des aménageurs en tout genre puisque le Code de l’environnement exige une autorisation du Conseil Régional en cas de modification de l’état ou de l’aspect d’une RNR ; néanmoins, il faudra rester vigilant quant à la gestion de cette RNR, l’appétit des aménageurs les incitant à avancer masqués pour arriver à leurs fins.
Mais aujourd’hui, réjouissons-nous de ce classement de 844 ha d’un site remarquable en RNR.

Réseaux régionaux

   Suivre sur Facebook